Un climatiseur, réversible ou non, est d’une aide précieuse dans la vie quotidienne. C’est en effet l’assurance d’avoir un peu d’air frais en été, et éventuellement un chauffage efficace ainsi qu’économique en mauvaise saison. Mais c’est comme tout : ça s’entretient ! Or le nettoyage de climatiseur mural est d’une importance extrême si l’on veut éviter de sérieux désagréments de santé… Voici les cinq plus gros risques pouvant être évités par prudence.

nettoyage climatiseur mural

1. La légionellose vous attend au tournant
La légionellose doit son nom à une bactérie : la Legionella. Elle se multiplie dans des conditions humides comprises entre 25 et 45 °C environ. Mais elle se plaît également beaucoup dans les tubes des climatiseurs servant à leur refroidissement… Si bien que l’air conditionné par atomisation peut entraîner sa diffusion dans toute une pièce. Or l’entretien du filtre d’un climatiseur mural permet d’éviter les désagréments de ce type, même si ces derniers ne concernent que certains types d’appareil, loin d’être les plus courants. Mais on n’est jamais à l’abri d’un mauvais microbe… Alors mieux vaut prévenir que guérir !

2. Attention aux chocs thermiques !
L’hydrocution est une réalité pouvant être mortelle. D’une manière générale, le corps humain n’est pas du tout fait pour subir de brusques changements de température. Passer du froid au chaud ou du chaud au froid est précisément le meilleur moyen d’« attraper froid ». Surtout si l’on a transpiré ! Une règle doit absolument être suivie : ne jamais régler son climatiseur plus de 5 °C au-dessous de la température extérieure à l’ombre. Sinon ce n’est vraiment pas bon pour les sinus… Ce simple réflexe à adopter ne doit cependant pas faire oublier qu’un nettoyage de climatiseur mural régulier s’impose pour éviter d’autres gênes.

3. Le problème des yeux secs
C’est un autre désagrément très souvent prêté à l’air conditionné en général. Cela vient du mode de fonctionnement même des climatiseurs, qui diminuent le taux d’humidité de l’air tout en évacuant ses éléments calorifiques. Dans certains intérieurs, en fonction de la puissance de la climatisation, l’humidité ambiante peut dès lors devenir très basse. En deçà de la barre des 40 %, il faut réagir pour éviter un phénomène d’yeux secs et des picotements désagréables – surtout si l’on doit parallèlement travailler sur écran ! Un contexte de confinement oblige également à redoubler d’attention quant au nettoyage de climatiseur mural, car n’importe quels germes auraient sans cela des effets décuplés dans un milieu fermé. Dans tous les cas, il convient de bien s’hydrater si l’on doit passer beaucoup de temps en un lieu climatisé.

4. Des maladies à répétition
Si nous avons déjà parlé de la très vilaine légionellose et de différentes autres gênes, il existe bien d’autres problèmes sanitaires potentiellement provoqués par des climatiseurs peu nettoyés et/ou mal entretenus. Cela est particulièrement vrai lorsque les occupants réguliers d’une pièce climatisée constatent des rhumes, un nez qui coule, des douleurs aux oreilles, des maux de gorge… Ces symptômes doivent tout de suite vous alerter et vous inciter à procéder à un nettoyage de climatiseur mural en bonne et due forme. À ce propos, figurez-vous qu’un filtre sale… est peut-être encore pire que l’absence de tout filtre!

5. La fatigue et les étourdissements
Une climatisation mal réglée et mal entretenue peut totalement transformer un environnement vital. Certains usagers ont ainsi pu faire état de vertiges, de fatigues persistantes, de pertes de mémoire voire d’épisodes dépressifs… Presque toujours, quand ces désagréments n’ont pas d’autres causes, le nettoyage de climatiseur mural, et notamment de son filtre, opère un changement rapide. Certaines particules d’ordre toxique pouvant transiter par une clim sont même capables de causer des pathologies beaucoup plus graves. D’aucuns parlent de cancers, de troubles reproductifs, de difficultés respiratoires et de maladies cardiovasculaires. Ce serait quand même dommage de courir de tels risques juste par défaut de nettoyage et d’entretien… !